C’est arrivé hier soir…

J’ai emmené Charlène à la piscine de la résidence, un peu tard, vers 19h, celle-ci fermant à 20h.

Je lui avais promis de l’emmener, bien que je n’étais pas très motivée, je l’avoue.

Nous avons néanmoins passé un bon moment, elle trempant ses petits pieds potelés, m’éclaboussant à chacun de mes passage, moi faisant quelques brasses. Je l’avais complètement équipée, bouée, maillot, mais malgré cela, jugeant la température trop froide, elle n’a pas voulu se baigner.

La maître-nageur commençait à ranger les transats, j’ai donc dit à Charlène que nous devions rentrer. Je lui ai enlevé ses bouées, qui n’avaient pas servi, elle a pris sa serviette préférée pour se faire une cape. Nous avons enfilé ses petites sandales, et moi je me suis rhabillée, et préparée à partir.

J’ai pensé à ramener mon transat, je tenais, d’une main le sac de piscine, de l’autre le transat, et Charlène marchait à côté de moi, sa serviette formant une cape.

Il a suffi d’une fraction de seconde.

Tout d’un coup aveuglée par la serviette, Charlène sans le vouloir est tombée dans la piscine. Sans bouée. Ce qui m’a frappée, et je n’arrête pas d’y penser depuis,  c’est qu’il n’y a eu aucun bruit. Rien, à peine un petit « floup floup ».

En un instant, elle a disparu au fond de l’eau, avec la serviette sur la tête.

Bien évidemment, j’ai hurlé à la mort, façon crise d’hystérie aggravée, ce qui a aussitôt alerté les autres usagers de la piscine (et le maître-nageur aussi…), et sans (trop) réfléchir je me suis jetée à l’eau pour secourir mon enfant. J’ai simplement jeté mon sac et mes tongs et plongé tout habillée. Le maître-nageur est arrivé en courant et m’a aidé à sortir Charlène toujours empêtrée dans sa serviette.

J’ai été plus rapide que lui sur ce sauvetage (mais il faut dire que j’étais plus près et que je suis SA MERE..).

 » Mais j’y serais allée, madame ! » m’a-t-il dit en souriant de toutes ses dents.

Evidemment…mais quand ton enfant est en danger de mort, toi, tu attends sagement que le maître-nageur intervienne ? nononon.

Charlène a hoqueté pleuré, réclamé sa tétine, et son papa, et depuis tout va bien.

Elle n’est pas traumatisée, elle

A bientôt,

Amélie Jeanne.

 

 

32 réflexions sur “C’est arrivé hier soir…

  1. maman délire dit :

    olala ma pauvre j’imagine même pas ce que tu as du ressentir ! tu as eu le bon réflexe, il aurait de bon ton que le maître nageur plonge plus vite que son ombre lui aussi !!! il va falloir digérer cet épisode maintenant… je pense que ta miss n’a pas vraiment réalisé ce qui s’est passé… pleins de pensées à toi !

    Aimé par 1 personne

  2. Les tribulation d'une maman à la campagne dit :

    Hou la la !
    Je crois bien que j’aurais sauté aussi!
    À 4 ans, j’ai inscrit mon doudou à des cours à la piscine. Pas pour apprendre à nager mais pour apprendre à se débrouiller dans l’eau en petite profondeur comme en grand bassin (oui il a mis mon fils dans le grand bassin!). Mon doudou a passé 2 séances à jouer au bord du bassin sans mettre les pieds dans l’eau et le maître-nageur m’a expliqué qu’il ne fallait pas le forcer sous peine de me mettre moi dans l’eau! (Il est à mourir de rire ce maître-nageur !!). À la troisième séance, il est allé tout seul chercher un jouet et il a mis la tête sous l’eau ! À la vingtième séance direction le grand bassin, pour voir si les acquis du petit bassin étaient bien maîtriser ! À la fin de la seance, le maître-nageur a chopé les gamins et les a jeté dans le grand bassin (seulement ceux qui voulaient, il n’a jamais forcé un gamin), et là les gamins (le mien compris) se sont mis sur le dos et ont attendu que les grands de l’école de natation viennent les chercher et ramener ! J’ai halluciné de voir les petits qui faisaient les fous ont vite compris les règles ! J’ai pas pieds, je me met sur le dos et je reste calme…….. hallucinant! Parce que moi je suis du genre à hurler!!!!
    Les 2 années d’après, j’ai fait continuer la piscine et il a commencé d’apprendre à nager. Maintenant c’est foot à fond (pffff!!) mais il continue la piscine avec l’école !

    Aimé par 1 personne

  3. charlotteauxpetitspois dit :

    C’est super stressant ce type de situation. Et tu as eu un super bon réflexe. Vraiment
    Mes parents ont toujours eu une piscine : quand on était petites une hors sol où mon père avait bricolé un truc pour ne pas qu’on puisse y aller seules, et puis une creusée. Ma Maman a toujours fait très attention à la sécurité et ils ont donc mis un volet de sécurité qui supporte le poids d’un enfant, ils ont des alarmes etc. Poupette adore la piscine, mais les règles sont très claire. Et dès qu’elle est hors de la piscine, le volet reste fermé.

    En tout cas, je suis admirative de tes réflexes et de ta réaction. J’ai fait de la compétition en natation étant jeune, et j’ai suivi ensuite des formations pour donner cours. Dans les formations pour donner cours aux enfants, les formateurs nous disaient toujours : Un enfant qui se noie, ça ne fait pas de bruit. Donc il faut toujours avoir un contact visuel avec tous les enfants. On devait s’entrainer à les compter continuellement et vérifier d’un seul coup d’oeil que tout le monde était là.

    Quelques règles de base :
    Regarder tout le temps, et réagir très vite en cas de chute dans l’eau.
    Mettre un maximum de sécurité autour et dans les piscines.
    Interdire aux enfants de mettre leurs doigts ou de se coller contre : les skimmer, les bondes de fond, les grilles, … Chaque année des enfants se noient en se coinçant un membre dans ces systèmes (désolée, je fais ma préventrice, mais…).

    Repose toi bien et… profitez quand même encore de la piscine. C’est tellement gai quand c’est en toute sécurité. 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. petitsruisseauxgrandesrivieres dit :

    Tu as raison de raconter ce qui vous est arrivé et d’alerter les parents qu’avec l’eau, le danger est toujours présent jusqu’à ce que l’on s’en soit vraiment éloignés. Bravo pour ta réaction, la peur ne t’a pas empêchée d’agir efficacement. Tu penses retourner à la piscine rapidement ? Peut-être que comme pour les accidents de voiture où il faut reconduire tout de suite, il ne faut pas laisser le traumatisme s’enraciner ?

    Aimé par 1 personne

  5. Madame Bobette dit :

    Oh mais quelle angoisse!! Je n’ose imaginer ce que tu as du ressentir pendant et surtout après! Je ne sais pas comment j’aurais réagi pour ma part et si j’aurais eu ce réflexe dont tu peux te féliciter! Bravo à toi et merci d’avoir partagé ce moment avec nous… Ca fait réfléchir et prendre conscience que tout peut arriver même avec beaucoup de prudence et de surveillance!

    Aimé par 1 personne

  6. Clairette dit :

    Ouaouuuuh
    Bravo je te félicite tu es une super wondermaman. Tout s’est bien finie donc tu peux respirer bien fort et reprendre une vie ‘normale’. Prends exemple sur Charlene.

    Et bientôt tu nous raconteras ton aventure en dessin : la glissade serviettte, le super cri, Charlene sortie de l’eau, le mot étonnant du sauveteur – avec un sourire aux lèvres.

    Aimé par 1 personne

  7. Coumba dit :

    Omg!
    Je suis rassurée de savoir que cela ne l’a pas traumatisé. J’espère que la maman se porte tout aussi bien « dans sa tête ».
    Le pire c’est que je compte aller à la piscine ce soir car la mienne de fille ma tane depuis 3 jours sans que je puisse l’y emmener.
    Bisous bisous

    Aimé par 1 personne

  8. Stella dit :

    ohlàlà bravo ! En ma qualité de mère-quiche j’ai toujours l’impression que je resterais pétrifiée sur place sans savoir quoi faire en cas de danger. Et du coup, ça m’a rappelé que je voulais faire la formation premiers secours enfant et nourrisson à la croix rouge ! Je me suis inscrite dans la foulée !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s