Le blog et moi…

Déjà plus d’un an que j’ai débuté mon activité de blog (Un an de blog, une dent, un cheval rose). Histoire de m’occuper, oui, mais aussi pour redonner un peu de sens à mon quotidien (rien que çaEt aujourd’hui tout recommence…). Plus qu’une activité de loisirs, c’est devenu pour moi une véritable drogue. Voici un point sur ce qui a changé pour moi

  • Je suis complètement tributaire des connections internet, et quand je n’en ai pas, aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaarg!!
  • Je dois absolument vérifier si mes statistiques sont bonnes et je suis donc littéralement vissée à mon écran de portable dès que je fais une pause. C’est devenue une addiction que j’essaye d’enrayer. Avec plus ou moins de succès.
  • J’attends fébrilement midi pour savoir si j’ai une petite chance d’apparaître dans les coups de cœurs d’Hellocoton. Si c’est oui, je rigole de manière hystérique toute seule dans mon bureau, ce qui effraie mes collègues de travail. Si c’est non, je suis plongée dans une crise neurasthénique profonde (et pourquoi pas moooooâââ !!!!!)
  • J’ai une autre vision de mon quotidien, je repère les situations que je pourrais décrire ou dessiner (d’ailleurs je n’ai pas assez de temps pour tout dessiner, et cela me frustre un peu…)
  • Dès que j’ai un instant, je lis les blogs des copines. Je suis une certaine routine, le matin et le soir dans le bus. Devant la télé, (que je ne regarde plus beaucoup d’ailleurs….) le soir. Et parfois même dans mon bain…quand j’ai l’occasion de prendre un bain…
  • Il y a des échanges avec d’autres maman blogueuses.  A l’autre bout du monde (coucou maman tout terrain) ou de la France (coucou maman BCBG, mamansem, mamandelire). La blogosphère m’impressionne par sa diversité, et la communauté y est plutôt bienveillante.
  • C’est toujours un plaisir de découvrir vos commentaires et vos likes (d’ailleurs, Merci à vous!)

Mais avant tout ce qui me fait le plus plaisir dans l’activité de blogging, c’est de laisser à nos filles un journal de leurs vies et un peu de la mienne aussi. Ce qui me plaît dans l’internet, c’est que la créativité n’a pas de limite : tout un chacun peut faire ce qu’il veut et montrer ce qu’il veut (bien).

Mais quelque fois ça me fait peur. Je ne sais pas vraiment ce que tout cela deviendra. Mes filles seront-elles heureuses de lire ce blog plus tard ? Est-ce que faire étalage ainsi de notre vie, des petits moments de notre cercle intime, ne va pas les gêner ? Bref, cette activité dont je ne peux plus me passer, finira-t-elle par nous faire du tort à tous ? Ou est-ce un tremplin vers autre chose ? Et jusqu’à quand ? Aurais-je le droit de partager aussi les situations que nous allons vivre avec des ados (rien que le mot « ados » me fait peur). Et juridiquement parlant, où s’arrête la liberté d’expression, ou s’arrête le respect de la vie privée ? (si vous avez une réponse à cette question, je suis intéressée…)

Aujourd’hui, Julie suit le blog avec assiduité. Elle aime qu’elle et sa sœur soient les vedettes de cette mini bande dessinée. Et quand je publie quelque chose qui la concerne, je lui demande toujours l’autorisation. Parfois elle vient me voir avec des idées, elle me raconte des histoires pour que je les dessine. J’apprécie énormément cet échange-là. De partager un peu cette passion avec elle. Ce blog fait donc désormais partie de notre quotidien.

Mais j’aimerais aller plus loin, j’ai quelques projets dans les tiroirs….Mais malheureusement pas beaucoup de temps à y consacrer.

Ce fameux temps derrière lequel nous courrons tous….

Amélie Jeanne

Auteur : chroniquesdameliejeanne

Mère épouse et salariée, multitâche et multipare, tout un programme.....

18 réflexions sur « Le blog et moi… »

  1. Je suis content pour toi. L’important est de s’épanouir. Concernant le juridique, l’Internet va plus vite que la loi et tout est flou sur le net. Disons que vu que tu communiques avec tes enfants et que tu partages des instants de ta vie, tu fais ce que tu veux. C’est ton regard ou celui de ta famille que tu portes et non celui d’un tiers donc aucun soucis. Si à un moment, cela gêne ta famille ou toi même, il sera toujours temps d’arrêter. Même si le net est éternel, la multitude des blogs finit par tomber dans l’oubli si on ne le travaille pas. Et tu ne vas pas trop loin dans l’intimité (de mon point de vue) donc pas d’angoisse.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour cet éclairage. Je me pose beaucoup de questions quant à cette activité…car il m’arrive aussi de partager des expériences pro. Mais il est vrai que ce n’est pas la majorité de ce que je publie. On verra bien.
      Comme tu le soulignes si bien c’est un peu flou comme contexte législatif…

      J'aime

  2. Tu soulèves un point qui me travaille depuis quelques temps… je parle moins de mes enfants sur le blog car je me dis qu’ils n’ont rien demandé.. et ils vont rentrer dans l’adolescence.. quelques amies lisent le blog et les connaissent, du coup je suis un peu embarrassée….

    Aimé par 1 personne

  3. Comme je suis contente que tu te sois lancée en tout cas !!!
    Et je me retrouve tellement bien dans ton point numéro 4 : le nombre de fois où je me dis « vite, ça je le note ça ferait un super dessin ! » et où derechef je réalise que je n’aurai sûrement jamais le temps de le faire… 😦 mais avoir un blog nous rends plus attentive à toutes ces petits choses du quotidien qui mériteraient d’être immortalisées !

    Pour l’anonymat, personnellement, lorsque je parle de mon boulot je change tout ce que je peux changer sans nuire à l’histoire (y compris les sexe des personnages 😉 ), et je reste floue sur les détails qui pourraient permettre d’identifier la ou les personnes…
    Je ne sais pas si c’est suffisant, mais je pense sauvegarder la confidentialité comme cela 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour tes encouragements, oui tu as raison, le fait d’avoir un blog nous rend plus attentives aux petites choses.

      Je change aussi pas mal de choses pour garder l’anonymat, mais c’est un secret de polichinelle dans la mesure où j’ai des collègues qui me suivent. Ce sont tous des amis, mais il est certain que les situations et les personnes à qui je fais référence sont tout à fait reconnaissables…du coup, je n’en parle pas trop (enfin, pas encore…). On verra plus tard (de toute façon je suis très,très loin de manquer d’inspiration).

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s