Réflexion sur les pyjamas et les nuits qui n’en sont pas…

Voilà ce qu’on peut trouver avec  notre ami Wikipédia : vient du mot perse (ou hindou ?, sais plus…) payjama qui signifie « vêtement de jambe » donc un pantalon. Historiquement le pyjama est un vêtement féminin d’extérieur que l’on portait sur la plage dans les années 1920, mais jusqu’aux années 1940, les hommes lui préfèrent …..La chemise de nuit. Marrant non ?

Mais quand on y pense pour les bébés, un pyjama désigne aussi :

– Une grenouillère, (qui est normalement un lieu marécageux où se trouvent des grenouilles, bizarre non ?)

– Un dors-bien (marrant hein ?), et l’efficacité sur le sommeil du dors-bien reste à prouver, en tout cas selon moi.

– Une Barboteuse : pour que les enfants puissent y barboter (encore une référence aux grenouilles) ?

– Un babygro (rien à voir avec un gros bébé).

Il existe aussi des surpyjamas, des turbulettes, des gigoteuses, ou des nids d’ange. Attention si un dors-bien permet sans nul doute de bien dormir, une turbulette ou une gigoteuse n’est pas un vêtement pour bien gigoter. Vous suivez ?

Enfin bon, à quand la création du pyjama « Fait-ses-nuits » ?

Comme dit mon pédiatre, « faire ses nuits » c’est la coucher à 20h et la lever à 7h00.

Nous en sommes loin.

Charlène se couche vers 21h00 et boit un biberon entre 2 et 4 heures du matin. Evidemment au lever, vers 6h30 elle n’a en général pas très faim. Les forums maman-bébé et autre « allo Rufo, au secours Dolto »  regorgent de bons conseils pour améliorer cette situation.

Morceaux choisis :

1 – La laisser pleurer. Insupportable.

2 – Lui donner de l’eau…et vous pensez sérieusement qu’elle ne fera pas la différence ?

3- Lui expliquer qu’il faut dormir. Mouais. Apparemment, elle n’a pas compris….ou pire….Elle ne veut pas comprendre.

4- Lui montrer la différence entre le jour et la nuit. Difficile, vu qu’en général vous avez la même tronche ET la même coiffure, et que votre pyjama ne se différencie pas beaucoup de votre bas de jogging. Surtout que parfois, vous dormez avec le jogging. C’est de votre faute, donc.

5- Remplir son biberon du soir de céréales, et tant pis si elle finit par ressembler à un gros hamster. Ça marche paaaaaaaas !!!!

6 – Se résigner. C’est ce que je fais de mieux, je pense.

Auteur : chroniquesdameliejeanne

Mère épouse et salariée, multitâche et multipare, tout un programme.....

6 réflexions sur « Réflexion sur les pyjamas et les nuits qui n’en sont pas… »

  1. Courage et patience… Petit-Deux a presque quatre ans et on en est toujours la. Quoi qu’une discussion « entre hommes » avec mon epoux a divise le nombre de reveils nocturnes depuis une semaine. Mais bon, il se reveille encore deux ou trois fois par nuit…
    Pour Petit-Un, mettre un bib d’eau dans son lit avait bien aide. J’imagine qu’il avait vu la difference mais qu’il avait plus soif que faim.
    Je t’envoie toute ma compassion. Et ma solidarite.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s