Amélie au Mali

Et en plus ça rime…..

Sur la piste, pour rejoindre le site à étudier, nous sommes cinq dans la voiture : moi, une autre personne en mission, un expatrié, deux militaires et le chauffeur. L’autoradio est cassé. Et le chauffeur nous explique qu’il préfère rouler en musique. Je propose donc de mettre mon ordinateur portable en route, de le tenir sur mes genoux et de leur passer ma playlist. Je ne suis pas très calée en musique, et je mets un peu n’importe quoi dans la playlist. Tout ce que je récupère en fait, sans distinction.

J’ai bien sûr immédiatement regretté ma proposition aux premiers nids de poule. A chaque trou dans la piste, mon ordinateur s’envolait au plafond, et je le tenais de toutes mes forces pour éviter de le casser. Il faisait bien 45 degrés et l’ordinateur sur les genoux, et bien ça donne chaud.

Dans la playlist se sont succédés Linkin Park (ce n’est pas très calme comme musique, c’est même plus proche des hurlements que de la chanson) et Mylène Farmer. Arrivés au camp, j’étais trempée de sueur, et les autres passagers du véhicule m’ont regardée très très bizarrement.

L’expatrié m’a dit : « Non vraiment ? Mylène Farmer ? Non mais ça ne va pas ? ».

3 réflexions sur “Amélie au Mali

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s