Bon et bien voilà…

On se connait bien maintenant, pas vrai? Je te propose de découvrir comment s’est passé notre dernier déménagement,  drame en au moins cinq actes…(voire plus, je ne sais pas encore…)

Acte 1

Mais comment ai-je pu en arriver là ? Pourtant, plus d’un m’avait prévenue…Petit résumé d’un week-end marathon…

Vendredi matin, (à l’époque où j’étais encore pimpante et fraîche), nous avons pris la voiture pour aller signer chez le notaire ; 4 heures plus tard, nous étions les heureux propriétaires d’un super appartement et avions également fait une heureuse en vendant le nôtre.

Un hamburger vite avalé, nous sommes partis acheter le parquet, pour notre futur nid. Après un détour par les cuisines et les canapés, nous sommes rentrés pour commencer vers 17 h00…Notre déménagement.

A 17 h 00 Je me disais, facile, tout mettre en carton. Rien de plus simple.

A minuit, j’ai senti le problème arriver. Plus nous remplissions les cartons, plus il y avait du merdier au milieu du salon….mais comment c’était possible ?

Samedi matin 8h00, nous avons repris (pas le temps ni de se laver, ni de manger, c’est dire…).

Non-stop jusqu’à minuit, pareil.

Quelques trouvailles intéressantes : notre premier album photos de tous les deux : et la preuve par l’image que j’étais quand même bien plus grosse avant, et que cette part supplémentaire de pizza d’hier était amplement méritée vu le sport que ça représente de faire des cartons.

Heureusement pour nous, notre femme de ménage (oui je sais j’ai de la chance d’avoir une femme de ménage) est venue nous donner un coup de main. Malheureusement pour moi, comme elle est très gentille et de bonne volonté, mais qu’elle fait une bêtise à la minute, chéri a toujours envie de lui dévisser la tête. Ceci dit, elle fut d’une aide incroyablement précieuse. Même si j’ai oublié que j’avais mon « cahier sexo des paresseuses » (cadeau de ma copine Phoebe, je n’aurais jamais assumé l’achat d’un truc pareil) dans ma table de nuit et qu’elle est tombée dessus pas hasard et qu’elle a sûrement pensé des trucs….D’une voix neutre, elle a demandé : « et ça je le range où ? » (meeeeeerde !!). En plus comme elle est très bavarde avec le voisinage….aie aie aie.

Bon ce n’est pas grave tout ça. Oh mince, je viens de me rappeler que dimanche je suis attendue à la gare de Paris Bercy pour accompagner une délégation de mongols à Lyon. Pas de problème ce sera fini demain matin.

Le lendemain matin, invitée chez belle maman pour le déjeuner je l’appelle en catastrophe pour lui dire que :

–         nous n’arriverons pas à l’heure pour le déjeuner, car non, on n’a pas fini… ;

–         qu’elle devra de toute façon s’occuper de Julie lundi, et qu’elle a ma reconnaissance éternelle

–         que je pars à Lyon à 16 h00, mais que je vais essayer d’annuler.

15h00, j’appelle en pleurs une collègue pour lui dire que je suis expulsée de mon appartement et que mon déménagement n’est pas fini. Malgré mon cinéma, elle ne peut pas prendre ma place dommage. J’appelle ma femme de ménage pour lui dire que non elle ne pourra pas manger (mais qu’il reste un paquet de biscotte dans le placard) et qu’elle doit faire mes cartons pendant que je mange chez belle-maman (et oui…j’ai un peu  hontesi, si je vous assure). Qu’elle a interdiction (au péril de sa vie !!!) de toucher les affaires de mon mari et qu’elle emballe les miennes comme elle peut. Non lavée et non coiffée (encore moins maquillée) je pars chez belle-maman.

Bon nous avons fait un stop chez ma mère pour transposer une partie du merdier de notre salon dans le sien (après tout, elle n’est pas là j’en profite …).

Après un déjeuner éclair, où on ne peut pas dire que j’ai brillé par ma présence à table, retour à l’appartement où je saute dans un jean, à moitié nue devant ma femme de ménage, pas de souci, de toute façon elle vient d’emballer mes sous-vêtements. Cette femme connaît tout de ma vie, c’est inquiétant. J’en profite pour emballer un peu les affaires de Chéri. Et jeter dans un sac ce qui peut me servir pour Lyon (2 culottes, 1 brosse à dent, un bas de pyjama, et un pantalon).

16h00 mon taxi arrive, et c’est mortifiée que je laisse ma femme de ménage et Chéri au milieu du tas de merdier du salon….

la suite du deuxième acte de ce drame bientôt 🙂 

 

 

Auteur : chroniquesdameliejeanne

Mère épouse et salariée, multitâche et multipare, tout un programme.....

6 réflexions sur « Bon et bien voilà… »

  1. Ma pauvre! c’est toujours épique les déménagements, j’en sais qqch! Vous avez déménagé où, si ce n’est pas indiscret? Je te rassure, après quelques semaines (quelques longues semaines) (quelques très longues semaines), ça reste un bon souvenir! (enfin, un assez bon souvenir).
    Ok, je sors.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s