Une journée avec Choupinou

3h00 du matin, Choupinou en larmes, et frissonnante de fièvre annonce que je vais fort probablement rester avec elle toute la journée à la maison. Un petit coup de paracétamol, un gros câlin, et un bib et ça va tout de suite mieux pour Choupinou, mais moi, je suis incapable de me rendormir.

7h00- Le réveil sonne, il faut préparer la grande pour l’école, je suis en mode zombie, je me prépare du café.

8h10- Je demande à Chéri d’amener Juju à l’école, car moi je suis coincée avec Choupinou. Et je suis toujours en pyjama ce qui complique un peu les choses.

9h00 Choupinou explore le monde, arrache les pages des revues, et sort les mouchoirs des boîtes à mouchoirs pour les déchirer un par un, sa grande passion du moment.  Puis lèche avec délectation sa chenille musicale, qui me fait « cui cui » dans les oreilles depuis 1 heure (oui c’est une chenille qui fait cui cui, c’est comme ça, il ne faut pas chercher à comprendre), et dont j’ai furieusement envie d’enlever les piles….

10h00- Choupinou fait enfin la sieste, il faut dire que la pauvre a besoin de se reposer.  J’en profite pour me laver, m’habiller (avec un super pull acheté en soldes). Puis je me maquille. Choupinou dormant toujours, j’envisage de rectifier un peu ma coupe de cheveux, qui a des épis partout (vu que les cheveux que j’ai perdus après l’accouchement sont en train de repousser). Un coup de ciseau plus tard je me rends compte que coiffeur c’est un métier, et moi qui voulait gagner du temps en m’épargnant de longues minutes de domptage d’épis, je me dis que demain pour avoir une coupe potable, il va falloir que je me lève tôt. Ou que je mette un bandeau.

12h00- Choupinou se lève, j’essaye de lui faire avaler quelque chose, sans grand succès.

13h10- Nous nous mettons en route pour aller chercher Juju à l’école et l’emmener à la gym.

14h00- Une fois Juju déposée et en tenue, je me dirige vers Super Vite (ma superette de quartier) pour faire quelques courses (couches, lait en poudre, eau minérale, le kit de base pour bébé)

15h00- je dois retourner chercher Juju à la gym et je suis en retard. Choupinou s’est endormie dans sa poussette.

15h30- Je ramène les filles à la maison, et j’attends ma mère qui doit venir me donner un coup de main (parce que je dois un peu faire les courses aussi, et comme je suis avec Choupinou, je ne peux pas franchement me libérer pour aller remplir un caddie).  J’essaye de porter Choupinou dans son lit sans la réveiller, échec total. Elle ouvre les yeux et est bien décidée à (ré)explorer le monde.

16h00- Choupinou ne veut pas goûter, elle préfère jouer. Julie, elle, avale une boite de gâteaux en regardant des dessins animés. Je lui dis qu’il serait temps de réviser un peu pour son évaluation de demain (la lecture de l’heure).

16h30- Choupinou chouine. Il faut dire que vous avez subitement décidé de changer les piles de son petit camion qui fait « pouet pouet » et qui, en temps normal, l’amuse beaucoup, mais Choupinou, qui ne comprend pas ce soudain manque d’intérêt pour elle, s’accroche en pleurant à votre bas de pantalon, et voyant que ça ne marche pas, pratique le hurlement primaire au milieu du couloir.

16h45 – ma mère arrive, je pars avec Juju à son cours de musique et laisse Choupinou à ses bons soins. Choupinou me fait au revoir avec sa petite main. Juju déposée, je file remplir un caddie de courses de bouffe.

18h00- Je retrouve Juju et je rentre avec elle à la maison pour libérer ma mère. J’ai fait livrer les courses. Et j’ai acheté des lasagnes pour ce soir (rapport au besoin de mon mari de manger de la nourriture pour adultes>> voir mon article sur la sacro-sainte société de consommation).

19h30 – Choupinou ne veut rien manger. De guerre lasse, je lui donne un biberon avec un yaourt à boire dedans. Je sais qu’elle aime ça. J’en profite pour aider Juju à lire l’heure et lui dire que non, il n’y a pas 40 heures dans une journée (sauf dans celle de maman peut-être). Pendant ce temps, Choupinou engloutit son yaourt en moins de 5 minutes.

20h00- je tente de faire le repas, je mets Choupinou dans son parc, quand je la saisis, son petit corps fait bloup bloup, car elle a bu/mangé trop de yaourt.

20h10- J’ai de la sauce tomate sur mon pull tout neuf.

20h30- Chéri n’est toujours pas là, je fais manger Juju, qui finalement, ne mange pas grand-chose en fait. J’ai changé de pull, pour un autre, également acheté en soldes.

21h00 – Juju est couchée, le cartable est prêt, Choupinou, elle, s’attaque à la table basse.

21h10- Chéri rentre.

21h30- Choupinou ne veut pas dormir, et pleure (c’est normal, elle est fatiguée, et elle est malade). Avec Chéri nous tentons de lui faire prendre ses médicaments, + lavage de nez. Choupinou n’est pas coopérative et régurgite.

21h31- J’ai du vomi sur mon deuxième (et dernier..) pull tout neuf.

22h00- Choupinou s’écroule enfin, le nez enfoui dans son doudou. Je me dis chouette, je vais pouvoir regarder un reportage qui m’intéresse et qui démarre à 22h30. Juste le temps de me préparer (mettre mes pulls à laver, me brosser les dents, me mettre en pyjama).

22h29- Suis dans mon lit devant la télé ! Yes !

22h31- Zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

Auteur : chroniquesdameliejeanne

Mère épouse et salariée, multitâche et multipare, tout un programme.....

2 réflexions sur « Une journée avec Choupinou »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s